Emmanuel Besson, diplômé de Polytech Clermont-Ferrand nous présente aujourd’hui l’entreprise 6cure, spécialisée dans la cybersécurité.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Emmanuel Besson, cofondateur, Directeur Général et CTO de 6cure SAS depuis 2010. Issu de la promotion 1996 de Polytech Clermont-Ferrand (eh oui, 20+ ans déjà !), en spécialité « Génie Mathématique & Modélisation », j’ai intégré les laboratoires R&D d’Orange à l’issue de mon stage de fin d’études effectué à Sophia-Antipolis. Après 7 années passées sur la Côte d’Azur, j’ai été nommé directeur de projets dans le domaine de la sécurité des réseaux dans le laboratoire de Caen, où de 2003 à 2010, j’ai piloté des projets dans le domaine du management de la sécurité et de la lutte contre les cyberattaques, avant « d’essaimer » au sein de 6cure.

  • Qu’est que 6cure ?

La société 6cure est une Jeune Entreprise Innovante spécialisée en cybersécurité, plus particulièrement dans le domaine de la détection et de la réaction aux cyberattaques de grande ampleur. Les solutions informatiques développées et commercialisées par 6cure proposent notamment des systèmes de défense active contre les attaques DDoS (Distributed Denial of Service) qui ciblent les réseaux et systèmes d’information pour porter atteinte à leur disponibilité et à la qualité du service rendu aux utilisateurs.

  • Comment est venue l’idée ?

L’entreprise 6cure est le fruit d’un essaimage technologique des laboratoires de Recherche & Développement du Groupe Orange. Les premiers succès opérationnels de la solution de protection contre les attaques DDoS développées au sein des Orange Labs ont amené le Groupe à souhaiter l’industrialisation et la pérennisation de cet actif technologique. Deux options été envisagées : revendre la technologie, ou la transférer à une nouvelle société – option finalement retenue. 6cure a donc été créé par six membres de l’équipe projet que je pilotais.

Les attaques DDoS constituent aujourd’hui une forte menace sur Internet, par leur capacité à rendre indisponible l’ensemble des services accessibles via les réseaux de télécommunications, tels que des sites Web aussi célèbres et fréquentés que Facebook, Twitter, ou Amazon. Des attaques récentes ont eu un fort retentissement médiatique comme celle qui a touché le fournisseur de services Internet américain DynDNS le 21 octobre dernier (cf. http://www.silicon.fr/press-release/retour-sur-lattaque-ddos-contre-dyn-dns). Cette problématique est persistante et polymorphe, et nécessite des solutions adaptées, que nous étions déjà en mesure de fournir sur la base des premiers déploiements au sein du Groupe Orange.

  • Comment ça fonctionne ?

Le produit phare conçu, développé et commercialisé par la société 6cure est la solution anti-DDoS 6cure Threat Protection®. Ce système de filtrage de trafic Internet en temps réel permet de détecter, identifier et éliminer les flux de communications malveillants visant à porter atteinte à la disponibilité et à la performance des services ainsi protégés : sites Web commerciaux ou institutionnels, plates-formes et infrastructures d’opérateurs Internet ou d’hébergeurs.

La solution se positionne au sein des infrastructures de télécommunications et analyse en temps réel tout le trafic à destination ou en provenance des services Internet protégés, de manière à bloquer les attaques sur la base d’algorithmes mathématiques et méthodes informatiques avancés. Nous travaillons continuellement en R&D, notamment dans le cadre de projets collaboratifs internationaux avec d’autres acteurs du monde de la sécurité et des universités à l’échelle internationale, et ce afin d’améliorer nos solutions.

  • Quels ont été les principaux obstacles et comment avez-vous réussi à les surmonter ?

Les principaux obstacles sont avant tout humains, et ce à tous les niveaux :

  1. surpasser les craintes individuelles (et naturelles) de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise ;
  2. surmonter les réticences des décideurs clients à faire confiance à une « start-up », en particulier française (!) ;
  3. démontrer une capacité à apprendre vite sur des domaines aussi variés que la technique, le commercial, le juridique, les ressources humaines, les relations avec l’administration, etc. ;
  4. sacrifier du temps et de l’énergie pour la réussite du projet…

J’ai pu bénéficier à la fois de l’expérience professionnelle préalablement acquise, du soutien des organismes d’aide à la création d’entreprises (ex. : incubateurs) et de la solidarité entre fondateurs, car nous travaillions déjà depuis plusieurs années ensemble.

  • Quels sont vos objectifs de développement ?

Nous sommes aujourd’hui leader européen dans le domaine (très spécifique) de la protection contre les attaques DDoS. Nos concurrents sont essentiellement américains. Nous partons désormais à la conquête de nouveaux territoires de développement et nous nous implantons fortement en Afrique. Ce développement passe par le recrutement, probablement l’ouverture de bureaux à l’étranger, l’établissement de partenariats, et l’ouverture du capital de l’entreprise à des investisseurs choisis. Encore beaucoup de travail en perspective !

  • Et si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Tout et rien ! La baguette magique n’existant pas, nous ne pouvons revenir en arrière pour faire autrement ou mieux, revoir certains choix, etc. Si je devais citer un point, ce serait : identifier plus rapidement l’atout technologique / le produit porteur d’innovations qui fera la différence sur le marché, et n’investir que cette voie. En effet, nous avons trop longtemps envisagé de porter plusieurs produits dans le domaine de la sécurité informatique, avant de nous concentrer uniquement sur la protection DDoS. Courir plusieurs marchés, plusieurs roadmaps de développement de produits, en même temps et avec une équipe réduite, c’est utopique et contre-productif. Mais on apprend beaucoup de ses erreurs.

  • Un mot pour les diplômés et étudiants du réseau Polytech ?

Croyez en vos forces ! La dimension humaine est d’une grande importance, que ce soit dans le recrutement ou la création d’entreprise, au-delà de la valeur simple du diplôme. Sinon, la cybersécurité est un domaine qui recrute beaucoup et des talents de divers horizons : je suis arrivé dans le domaine des télécommunications et de la sécurité informatique sans connaître un traître mot de comment fonctionnait un téléphone ou de ce qu’était une adresse IP.

Publicités