Julien Selmane nous présente aujourd’hui sa société the Treep, fondée en mai 2016 par Laurent La Rocca, Pierre-François Verbecque et Julien Selmane.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Julien Selmane, CTO de the Treep et diplômé EI2I de Polytech Paris UPMC en 2013, en apprentissage à Sony le temps de cette formation.

Passionné de programmation, je me suis très vite spécialisé dans le développement web et mobile en travaillant dans l’Innovation Lab de Sanofi, pour le compte de la SSII SFEIR. J’ai par la suite rejoins mes deux associés afin de fonder the Treep.

  • Qu’est-ce-que The Treep ?

« the Treep » c’est le service gratuit qui agrège et combine tous les moyens de transport green disponibles. Les utilisateurs peuvent créer des itinéraires « porte à porte » en émettant le minimum de CO2, gaz et particules nocives.

Notre originalité est de proposer une mobilité pratique sous un angle environnemental.

Hop Hop, une petite vidéo qui explique tout ça :

https://www.youtube.com/watch?v=GseYNDAO6Ss

En combinant uniquement les modes de transport doux, nous aidons à choisir le meilleur moyen d’aller d’un point A à un point B en polluant le moins possible.

Ex : « Prendre Le métro 14 + Le TGV + un Greencab pour traverser la France » ou « louer une voiture électrique » ou « prendre simplement votre vélo ou votre monowheel car aujourd’hui il fait beau et l’air n’est pas pollué ».

Nous déterminons la quantité de CO2 que l’utilisateur à éviter d’émettre (par rapport à un trajet fait avec une voiture diesel standard), et on le récompense avec des points. Ces points servent ensuite à planter de véritables arbres, d’où notre nom : the Treep = le trip + tree.

Nous favorisons ainsi la séquestration de carbone à long terme. L’utilisateur devient alors « Carbon-Negative » : il a d’abord évité d’émettre du CO2 puis il contribue à en séquestrer !

The Treep s’adresse également aux entreprises en développant actuellement une offre contributive à leur RSE.

  • Comment-vous est venue l’idée ?

Tout d’abord, je suis très sensible à la cause environnementale et, en France, la pollution est principalement dû au trafic routier.

De plus, j’ai le sentiment qu’une troisième révolution industrielle est en marche, avec l’avènement de l’IoT, des objets connectés et bien sûr des véhicules électriques avec la Tesla en tête d’affiche.

Enfin, j’ai toujours eu la volonté d’entreprendre et de contribuer à cette vague de fraîcheur, le monde des startup qui entre en disruption avec la stratégie des grands groupes. Une entreprise à taille humaine, possédant une hiérarchie horizontale et qui repose avant toutes choses sur la communication, l’esprit d’équipe et l’envie de changer le monde !

Ainsi, tous les ingrédients ont été réunis pour fonder the Treep.

  • Comment ça fonctionne ?

Nous avons développé un algorithme qui combine de nombreuses données afin de trouver le meilleur itinéraire green, le « treep idéal ». Parmi ces données, il y a celles de nos partenaires comme les taxis G7, mais également des données atmosphériques, météorologiques etc.

Nous proposons ainsi différents types de Treep. Les plus classiques avec du transport en commun ou du green cab. Mais nous travaillons aussi sur des solutions plus exotiques avec du vélo-partage, de l’auto-partage, du vélo électrique et aussi du monowheel !

the Treep est accessible via notre site www.thetreep.com et aussi une app Android en Beta ouverte https://play.google.com/apps/testing/com.thetreep.app. Feedback et suggestions sont les bienvenus !

  • Quels ont été les principaux obstacles et comment avez-vous réussi à les surmonter ? 

Les principaux obstacles ont surtout été d’ordres administratifs ! Il est essentiel de bien savoir s’entourer et se faire conseiller par des professionnels pour connaître au mieux les démarches à réaliser.

  • Quels sont vos objectifs de développement ?

Notre site web a été mis en ligne récemment et on espère atteindre les 1000 inscrits d’ici la fin de l’année. Nous avons planifié le lancement officiel de la version mobile de notre service au premier trimestre 2017, et on espère ainsi atteindre fin 2017 les 10 000 utilisations de notre service par mois.

Enfin, côté offre nous espérons signer rapidement des partenariats avec des prestataires de transports et de VTC ou Taxi green afin de proposer encore plus de solutions à nos utilisateurs !

  • Et si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Rien, le monde de la startup, du digitale et de l’environnement, c’est génial !

Et je conseille à toutes celles et ceux qui ont la volonté d’entreprendre de se lancer !

  • Un mot pour les diplômés et étudiants du réseau Polytech ?

Nous allons bientôt ouvrir des postes, donc n’hésitez pas à nous contacter si travailler dans une super équipe vous intéresse et si vous avez envie de découvrir l’esprit startup !

Rejoignez-nous aussi sur Facebook ou Twitter pour donner votre avis ou communiquer avec nous, feedback are welcome 🙂

Publicités